Lieu, précision et temps. Les trois grands axes du savoir-faire Martell ; l'excellence transmise de génération en génération depuis 1715.

Savoir-faire TERROIR

TERROIR

Le vignoble de Cognac est divisé en six crus, situés dans la région de la Charente, en bordure de l'océan Atlantique. Cette terre blanche, baignée de soleil, bénéficie d'un climat océanique doux particulièrement favorable à l'épanouissement du raisin. C'est dans la richesse et la complexité des crus que le cognac puise ses arômes caractéristiques : douceur, élégance, notes de fleurs, de fruits confits et d'épices douces.

Le cru des Borderies donne aux cognacs Martell leur élégance et leur finesse.

Ses raisins Ugni Blanc qui poussent sur le sol silico-argileux des Borderies donnent aux eaux-de-vie des arômes floraux remarquables et une douceur exceptionnelle. C'est ce terroir unique qui donne aux cognacs Martell leur élégance et leur finesse.

Savoir-faire DISTILLATION

DISTILLATION

Bouillonnant dans des cucurbites en cuivre, le vin blanc clair issu des raisins récoltés dans les vignobles entame sa transformation en eau-de-vie par le processus de distillation. 

Pour garantir des arômes authentiques, Martell utilise des alambics traditionnels en cuivre pour chauffer le vin. Les vapeurs dégagées s'élèvent dans le chapiteau de l'alambic, cheminent à travers le col de cygne puis se précipitent dans le serpentin, où elles se condensent pour former une liqueur claire et chaude. Martell est la seule grande maison de cognac à ne distiller que des vins clairs (débarrassés de leurs sédiments et impuretés) pour produire des eaux-de-vie d'une finesse et d'une pureté exceptionnelles.

Martell est la seule grande maison de cognac à ne distiller que des vins clairs, une méthode qui donne au cognac sa personnalité unique.  

La distillation est une opération délicate surveillée avec exigence par le Maître distillateur et son équipe. Pour transformer du vin fruité en une eau-de-vie parfaite, ils doivent contrôler très précisément la durée et la température des distillations.

Savoir-faire VIEILLISSEMENT

VIEILLISSEMENT

Dans l'obscurité et le silence des chais, l'eau-de-vie patiente. Des jours, des mois, des années. Le temps s'écoule au ralenti.

Pendant ce temps, une transformation s'opère dans les fûts de chêne. Le bois de chêne est un matériau vivant qui donne à l'eau-de-vie sa structure et sa belle couleur ambrée. Car c'est bien le bois qui permet à l'eau-de-vie d'acquérir la dernière facette de sa personnalité aromatique. 

Martell utilise depuis toujours des fûts de chêne à grain fin qui libèrent des arômes doux et équilibrés et transmettent aux eaux-de-vie de cognac des parfums de vanille, de fruits secs, de fruits rouges, de chutneys et de fleurs séchées.

 Le bois utilisé par Martell est issu des chênes élevés dans des forêts de type Tronçais. Les chênes y sont plantés en rangs serrés, ce qui réduit la lumière reçue par les jeunes arbres et ralentit leur rythme de croissance. Le chêne ainsi produit offre un bois à grain fin, ainsi appelé car les cernes qui témoignent de sa croissance sont plus serrés. Les fûts fabriqués dans ce type de bois donnent aux eaux-de-vie qui y sont élevées un arôme boisé plus fin et plus léger en bouche.

Au moment de leur transfert dans les fûts de chêne, les eaux-de-vie sont parfaitement incolores. C'est au contact du chêne précieux qu'elles prendront leur teinte ambrée.

 

Les arômes des eaux-de-vie dépendent non seulement du choix du bois mais également du type de barriques utilisé. Les barriques en bois neuf confèrent un goût boisé puissant, tandis que celles qui ont déjà contenu de l'eau-de-vie offrent des arômes plus subtils.

La chauffe ou « toastage » des tonneaux est une étape importante pour le goût : l'intérieur des fûts est doucement brûlé pour libérer les arômes complexes du chêne. Le goût en est modifié : plus la chauffe est importante, plus l'arôme boisé sera puissant. Chez Martell, les fûts ne sont que légèrement toastés pour préserver l'arôme des eaux-de-vie. 

Telles sont les combinaisons savantes que les maîtres de chai doivent prendre en compte lorsqu'ils décident du mode et de la durée de vieillissement des eaux-de-vie qui forgent les caractéristiques du futur cognac, jusqu'à des décennies à l'avance.

Savoir-faire ASSEMBLAGE

ASSEMBLAGE

Une question de temps... Certaines eaux-de-vie parviennent à maturation en 2 ans (la durée de vieillissement minimale pour le cognac), tandis que d'autres auront besoin de 20 ou 70 ans. Tout dépend de l'appréciation du Maître de chai, qui décidera du moment où les eaux-de-vie ont atteint leur plein potentiel.

Les eaux-de-vie sont alors retirées de leurs fûts de chêne et transférées dans des dames-jeannes, stoppant ainsi le vieillissement afin que les eaux-de-vie gardent leur équilibre parfait. Les plus précieuses sont conservées dans le chai Jean Martell, qui abrite quelques eaux-de-vie multi-centenaires ; des siècles plus tard, elles entreront dans l'élaboration des cognacs les plus rares.

Chaque eau-de-vie possède un caractère unique, qui résulte des choix faits durant son vieillissement, comme le type de fût utilisé, la durée de maturation et le cru dont elle est issue. Comme dans une symphonie complexe faite de multiples notes, le Maître de chai doit savoir associer et ajuster les différents éléments pour créer l'harmonie parfaite.

 

  « Le maître de chai est comme un parent élevant un enfant, capable de reconnaître les qualités qui le distingueront lorsqu'il sera adulte. » Christophe Valtaud. 

C'est l'étape de l'assemblage qui donne au cognac son bouquet inimitable et éternel. Pour l'assemblage, le Maître de chai dispose d'une palette complexe d'arômes dans laquelle puiser pour construire la personnalité de chaque produit, selon une recette chaque fois différente. Une tâche d'autant plus complexe et minutieuse que l'eau-de-vie se modifie naturellement chaque année, en fonction du climat et de la récolte.

BENOIT FIL

Christophe Valtaud

L'enjeu est de taille. Imaginer et réaliser le mariage optimal qui reflétera le style séculaire de la maison, en respectant le savoir-faire de génération en génération de maîtres depuis Jean Martell. Un nez parfait, une palette inégalée et un don extraordinaire pour l'alchimie. La responsabilité dont est investi le Maître de chai Christophe Valtaud est immense.