header-logo
Introduction

De Jersey à Cognac

    En 1715, guidé par son esprit visionnaire, Jean Martell originaire de Jersey, décide de s’installer à Cognac. Il a 21 ans.

    Arrivé seul en France, il pose les fondations de la Maison de commerce, profitant du nouvel engouement de l’aristocratie britannique pour l’eau-de-vie de Cognac. Il développe un solide réseau commercial dans les îles anglo-normandes, ainsi qu’en Angleterre, et, grâce à son exigence, sa rigueur, il acquiert rapidement une réputation d’« honneste garçon ». Il fournit des eaux-de-vie qu’il sélectionne personnellement en parcourant la région à la rencontre de viticulteurs et de bouilleurs de cru.

    Il se marie en 1737 avec Rachel Lallemand, issue d’une famille de notables cognaçais. Elle participe à la direction de la Maison, tout particulièrement à partir de 1753, au décès de Jean Martell. Fidèle à l’esprit insufflé par son mari, elle poursuit le développement de la Maison, et transmet à ses héritiers la même passion, la même exigence de qualité. Chaque génération contribuera ensuite au rayonnement local et international de la Maison.

    (1694-1753)

    Jean Martell

    En 1694, Jean Martell voit le jour à Saint‐Brelade, sur l’île de Jersey. Son père, Thomas Martell, est commerçant et navigateur. Avant‐dernier d’une famille de huit enfants, Jean Martell commence sa formation à l’âge de 12 ans. Il est envoyé à Guernesey au comptoir de Lawrence Martin qui l’initie pendant sept ans aux principes et aux méthodes du commerce maritime.
    Au tournant du 18ème siècle, l’eau-de-vie de Cognac se diffuse plus largement. Contrairement au vin, elle présente l’avantage de ne pas tourner pendant les longs voyages en mer. Elle gagne progressivement des amateurs, notamment anglais, qui la plébiscitent pour sa qualité.

    Guernesey, bénéficiant d’une position stratégique entre le Royaume de France et l’Angleterre, profite du développement du commerce des eaux-de-vie. C’est dans ce contexte que Jean Martell s’installe en France en 1715 en tant que commerçant commissionnaire.

    (1720-1786)

    Rachel Martell

    Rachel Martell est née le 2 Février 1720 de Gabriel Lallemand, médecin, et de Rachel Richard, fille de Pierre Richard, sieur de Douzillet et conseiller du Roi. Elle épouse Jean Martell le 19 juillet 1737. De cette union naissent neuf enfants, dont seulement sept survivent.

    Au décès de Jean Martell, en 1753, Rachel a 33 ans, elle se retrouve à la tête de la Maison de commerce, tout en élevant seule ses enfants, dont l’ainé a 14 ans et le plus jeune 20 mois.

    Rachel Martell est dotée d’un véritable sens du commerce et des affaires qui lui permet de gérer et faire prospérer la Maison de commerce, tout en assurant à chacun de ses enfants un avenir.

    Elle poursuit l’œuvre de Jean Martell avec « la même attention et fidélité, la même économie et équité ».

    L'expansion de Gâtebourse

    Pour faire face à l’accroissement de l’activité, Jean Martell choisit en 1750 d’acheter les premières parcelles du clos de Gâtebourse. Ses descendants y poursuivront les acquisitions jusqu’en 1834. Ce clos, situé le long des remparts de Cognac, bénéficie d’une position stratégique pour la Maison de cognac : à proximité du fleuve Charente, sur les hauteurs et suffisamment vaste pour concentrer sur un unique site l’ensemble des installations liées à la production du cognac. En 1890, Gâtebourse est équipé de chais, d’une distillerie, d’une mise en bouteilles et d’une tonnellerie. Tout au long du 20ème siècle, le site va être agrandi pour s’adapter à la croissance de Martell : agrandissement du comptoir en 1910, construction de la tour de mise en bouteilles en 1928 agrandie en 1950 et ajout de deux ailes supplémentaires sur le comptoir en 1950.

    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

    Please drink responsibly.